Carte postale 22 : Effets secondaires

IMG_0193

au loin: la zone hotelière de Cancun

Chers tous,

Nous aimons tous voyager, nous rêvons tous aux plages de sable fin et aux eaux cristallines de la mer des Caraïbes.

Pour accueillir tous ces touristes, le pays développe, développe et développe encore. Avec pour résultat la destruction de ce qui a enchanté les premiers visiteurs…

Je vous livre ci-dessous quelques petites réflexions échangées avec un de mes copains, amoureux comme moi du Mexique et catastrophé, lui aussi, par le manque de jugeote de certains décideurs.

Quelle chance, il semblerait qu’en haut lieu, on commence à s’inquiéter !

Mickou : La célèbre station balnéaire de Cancun, première destination touristique du Mexique, est «saturée» par la prolifération des hôtels, qui «met en danger ses écosystèmes», a averti le ministère mexicain de l’Environnement.

http://www.planetaazul.com.mx/www/2009/08/11/mexique-trop-dhotels-a-cancun-avertit-le-ministere-de-lenvironnement/

Renée : non non non, on ne le savait pas qu’on allait tuer la lagune en fermant tous ses accès à la mer, la rendant ainsi très mais très puante par endroits…

Mickou : Bah non.. impossible de savoir ça avant de l’avoir fait, jajajajajajaja.. en plus, on ne savait pas non plus qu’en bâtissant des immeubles énormes et en tirant sur toutes les ressources naturelles pour remplir les tinacos et les piscines du coin, on allait assécher la région !

Renée : ajoute au désastre l’échec de la reconstruction des fameuses plages de Cancun, victimes de l’érosion causée par la présence des énormes hôtels, au moyen de sable dragué en pleine mer, dans une zone de reproduction des caracols, langoustes, crevettes et autres fruits de mer tant prisés par les touristes: la mer n’en faisant qu’à sa tête, ce sable ne reste pas là, non il s’en va tranquillement étouffer les récifs de coraux qui ne sont plus que l’ombre d’eux-mêmes, comme si leur fréquentation intensive par des plongeurs débutants ne suffisait pas à leur malheur… et ils recommencent!

About these ads

7 réponses à “Carte postale 22 : Effets secondaires

  1. Sur ta magnifique photo, entre la mer et le ciel si serein, ces hôtels ont l’air « rapportés » dans le paysage. Même seulement visuellement, c’est contre nature.

    Ça me désole. « Ousqu’y a de l’homme, y a de l’hommerie »…

    Comment sensibiliser les décideurs? En éduquant les gens dans la population? Pour qu’ils deviennent un jour des décideurs? Faudra user de patience… et de détermination.

  2. L’argent, ça pue des fois…
    Tu en as la preuve sous le nez.

    Et oui, tu l’as bien dit : il faut sensibiliser les gens. Mais ça prend des gens prêts à se battre pour la cause… à se battre contre l’argent. Pas évident.

  3. Oups… j’ai oublié d’adresser Zoreilles dans mon commentaire :-)

  4. Excellent billet. Petit à petit les gens prennent conscience de ce que l’on nomme aujourd’hui le développement durable. Le chemin est long mais je reste résolument optimiste. Des règlementations comme la loi littoral en France, l’éducation à l’éco-citoyenneté,… nous conduirons à préserver les côtes. Il en va de notre survie à tous.

  5. Nous avons le même problème en Guadeloupe même si la Loi de protection du littoral a bien limité les dégâts.

    Le tourisme de masse rapporte peanuts aux producteurs locaux.

    Du moins échappons nous aux zones réservées aux touristes comme c’est le cas à Saint-Domingue ou en Jamaïque.

  6. Pour ceux qui ont eu la chance de ne jamais y aller (et donc ne pas voir ce qu’on peut faire de moche dans un endroit magnifique), la zone hôtelière de Cancun, ça donne ça : http://is.gd/2fhih !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s