Archives mensuelles : janvier 2009

Carte postale – 12: c’est la vie!

Chers tous,

Preuve qu’on peut allier sans problème travail et plaisir, j’ai organisé au mois de novembre dernier à Isla Mujeres, une semaine de séminaire sur le thème : La vie n’est pas un long fleuve tranquille – découvrir son projet de vie.

De l’avis des participants – et de la conférencière, Monique St-Amand – la formule a été très appréciée, alliant ateliers, exercices et aussi moments de détente et de découverte avec une excursion à Tulum.

Nous sommes ce soir en réunion préparatoire pour organiser les prochaines sessions (avril-mai 2009) – et pour célébrer cette deuxième série de séminaires, quoi de mieux que de savourer le contenu de cette jolie bouteille qui porte un nom dait sur mesure pour nos projets? allez, à votre santé !

C'est La Vie

Carte postale – 11


Chers tous,

La nomade a changé d’ile pour quelques semaines  et partage avec ses amis l’hiver quelque peu rigoureux qui sévit sur Montréal. Bien couverte, « c’est pas si pire » comme on dit dans nos nordiques contrées.

Moi, style Montréal en hiver ;-)

Et puis, la chaleur de l’accueil a largement compensé les frimas qui m’attendaient à la descente de l’avion … de l’aéroport au premier Yulbiz de l’année – quel plaisir de revoir tout le monde, que d’intéressantes discussions, même si je partage quelque peu l’avis de Claude quant au choix du lieu de la réunion. Montréal: moins de lumière, moins de degrés Celsius, mais quelle ambiance ! C’est bon d’y revenir encore et encore… 🙂

IMG_2373

photo: Muriel Ide – Marie-Louise Gariépy, Kim Vallée, la nomade, Diane Bourque

Harry en cavale

Il a écrit:

« Imaginez-vous ne possédant plus rien: plus de toit, plus de meubles, plus de linge, plus de voiture, plus de boîtes à cossins… »

« Je viens de rendre les clés mon condo aux nouveaux proprios. Je sors de mon ancien chez moi. D’une main, je tiens mon passeport et mon billet d’avion (ouvert), de l’autre, je fais signe à un taxi. »

Et il se présente:

« Je suis Harry. Complètement Harry. On dit que j’aurais pu vendre ma vie à prix d’or sur e-Bay. Aujourd’hui, je la mets en suspens pour quelques mois. Un sac de 30 litres est désormais tout ce que je possède et me suivra à travers l’Amérique latine, du Mexique à l’Antarctique. Plus de condo, plus de meubles, plus de toaster. Seulement moi, ma folie et 14,000 km d’aventures auxquelles je vous invite via ce blog. Vous venez? »

Harry à Isla Mujeres

Nos routes se sont croisées pour quelques heures, lors de son passage à Isla Mujeres. Rencontrer ce total nomade éclatant de joie de vivre a été, pour la nomade plus tranquille que je suis, un plaisant choc culturel: connaissez-vous beaucoup de voyageurs qui, avant de se mettre en route, liquident jusqu’à leur grille-pain pour partir, légers, découvrir de nouveaux horizons ? Dans une civilisation qui se définit plus par l’avoir que par l’être, c’est une façon d’être pour le moins originale…

Une chance pour nous, Harry a conservé dans ses bagages un netbook et un appareil photo… notre nomade réel est donc aussi digital et nous offre de suivre ses aventures sur son blog – il a aussi un compte Flickr qui contient d’ores et déjà de belles photos…

Une tendance qui fait son chemin, puisqu’une de mes amies, partie visiter les Galapagos nous a permis de partager son voyage sur un blog spécialement créé pour l’occasion.

Une autre belle utilisation des outils 2.0 !

Carte postale – 10: Transhumance

Chers tous,

Toutes les bonnes choses ont une fin… et un commencement. J’ai rangé hier mon bureau dans sa besace, après une dernière promenade au lever du jour…

hola, el sol!

Les minous l’ayant déclarée bonne pour le voyage, je l’ai emmenée à l’aéroport, et après quelques heures d’un vol sans histoire, le bureau de la nomade sortait, frais et dispos, de sa besace, réintégrant pour quelques semaines ses nordiques quartiers.

inspection de la besace de la nomade- tout est beaula besace de la nomade à l'aéroport

Joies de la vie de nomade : travailler de partout, en toute transparence…

Hasta luego, amigos de Isla Mujeres, bonjour, amis de Montréal, je suis si contente de vous revoir !

envolhasta luego, Isla!en route vers Montréal

carte postale – 9

Chers tous,

Organisant mes albums Flickr, j’ai retrouvé ces drôles de photos drôles, prises au moment des fêtes qui se sont succédé sur l’ile tout au long du mois de décembre.

Les churros de la révolution 1

Les churros de la révolution 2

À cette baraque de fête foraine, décorée des portraits de révolutionnaires bien connus, nous nous régalions tous les soirs de churros, patates et bananes frites, dans une odeur de friture… je ne vous dis que ça !

Churros:

Churros!

Difficile donc à l’heure de se bourrer de (délicieuses vilaines) calories, de voir les vaillants révolutionnaires qui gardent la place pendant la nuit. Il fallait se promener le matin pour les découvrir…

Remous

Départ

Remous… ronds dans l’eau provoqués par un caillou lancé nonchalamment dans l’étang par un bel après-midi d’été ? Tourbillons de la rivière qui déboule entre deux parois de rochers ?

La vie n’est pas un long fleuve tranquille, heureusement ! Car s’il est agréable parfois de flâner sans but, j’aime personnellement ces périodes de turbulences au cours desquelles il faut analyser, décortiquer, « remue-méninger » pour prendre les bonnes décisions face au défi qui nous est présenté : changement de cap, de carrière, de vie…

Remous qui nous tiennent éveillés, remous qui nous emportent plus loin, vers de nouvelles découvertes, de nouvelles amitiés, de nouveaux défis.

Remous comme dans : thème de janvier de la rédac’ du mois, que les participants s’engagent à publier sur leur blog le 15 à midi, heure de Paris. Ne manquez pas de laisser un commentaire à 1/ckankonvaou;2/Avec nous en Floride…;4/Le blog de Laetitia Beranger;5/Le blog d’Orchidee;6/D’Athènes à Montréal;8/Zürichardie;9/Il était une fois dans le sud…;10/le Denis Blog;11/Le blog de hibiscus;12/tranche de vie;13/Chocobox;14/good.mood;15/mouton.bergerie;16/une parisienne à Athènes;17/Lodi;18/Gazou;19/Sur les traces du chevalier ours;20/Betty looo-les cornus;21/Le chat qui

Qui vous livrent leur vision des remous…

Carte postale – 8

Chers tous,

Que de contrastes sur l’ile lorsque vient le temps de manger… d’ailleurs je vous prépare pour très bientôt, avec l’aide de mes visiteurs, un petit carnet d’adresses gourmandes.

J’aime manger du poisson sur la plage, j’aime les repas gastronomiques de Lolo Lorena, les pizzas du Rolandi’s, les crevettes grillées de la Coktelieria Picus, j’aime aussi aller manger dans les loncherias, ces petits restaurants populaires que l’on trouve principalement dans les colonias… Ainsi, à midi, j’ai été manger à la loncheria Pelayo du picadillo, un plat yucateco qui mêle viande hachée, poivrons, oignons et raisins secs. Un délice… et comme ils sont très gentils, et très occupés, le restaurant étant complet, ils nous ont installées, mon amie et moi, dans la cuisine… parfait pour moi, j’adore cuisiner, regarder cuisiner – et échanger des recettes!

on parle recettes...