Archives mensuelles : février 2009

montréal.yulbiz.nomade

Pendant longtemps, il s’est tenu au même endroit. Depuis deux mois, il se promène … reflet de la tendance digital nomads ? Le concept est très intéressant, puisqu’il nous permet de découvrir de nouveaux lieux de rencontre, ce qui ne manque pas à Montréal!

Yulbiz, le rassemblement mensuel des blogueurs professionnels et des gens d’affaires de Montréal, ne change pas de date et se tient toujours le dernier mardi du mois. Mais maintenant, le lieu change : après la réunion de janvier au Chesterfield, nous nous sommes tous retrouvés au Santos, dans le Vieux-Montréal, un très beau bar-lounge installé coin Saint-Paul et St-François-Xavier dans les locaux de ce qui fut le mythique Air du Temps (séance souvenirs souvenirs pour les amateurs de jazz !). Nous étions une bonne centaine de yulbizeurs à partager les lieux hier soir. Plaisir de retrouver les amis, plaisir des nouvelles rencontres, plaisir des discussions sur des thèmes variés… Pour rien au monde je ne raterais cette rencontre qui fait partie de mes incontournables montréalais. After-Yulbiz au Petit Moulinsart – et à voir les réponses à la question du mois, le Yulbiz devrait poursuivre sa vie nomade. Je suis curieuse de connaître le lieu du prochain rendez-vous, même si je n’y participerai pas, sinon virtuellement. Puis-je faire une proposition ? 😉

Yulbiz de février au SantosYulbiz de février au SantosYulbiz de février au SantosYulbiz de février au Santos

d’autres photos vous attendent sur mon flickr 🙂

Publicités

Carte postale – 13 : Carte postale virtuelle ou blog par la poste ? les deux !

Chers tous,

J’aime vous envoyer des cartes postales virtuelles. Beaucoup. Disons que du Mexique, ça va plus vite, vu que le temps moyen pris par une carte postale en carton, munie de son timbre réglementaire, est d’environ 6 semaines. Ou j’écris en arrivant, ou mes cartes arrivent à destination après mon retour.

J’en envoie pourtant, pour le plaisir de les choisir, de les écrire, de passer les déposer au bureau de poste en imaginant tout ce chemin qu’elles vont parcourir les prochaines semaines pour rejoindre leurs destinataires.

Tout ce prologue pour vous dire que cet après-midi sur Facebook, je découvre que trois de mes copines ont prévu de participer à l’évènement Blog par la poste...

Blog par la poste ? Pas curieuse du tout, je m’en vais voir de quoi il s’agit et… évidemment, et malgré mes promesses à moi-même de limiter ma présence sur Facebook vu l’utilisation qu’ils comptent faire de nos contenus… je n’ai pas résisté à m’inscrire. Parce que le blog par la poste, je cite, « c’est l’ironie de se souvenir qu’il y a à peine quelque année, les gens ne bloguaient pas, ils correspondaient. Le blog par la poste, c’est de donner un espoir aux facteurs pour qu’ils ne perdent pas leur emploi trop rapidement. Le blog par la poste, c’est du partage d’écriture comme dans le bon vieux temps. Le principe est simple! Je prends la liste des inscrits, je vais un jumelage, et vous avez une semaine pour envoyer à votre correspondant une lettre (carte postale? amusez-vous!) avec un petit cadeau de votre choix (musique, artisanat, dessin, photo, laissez-vous aller! Moi j’ai reçu par le passé une vraie serre de Harpie!).  Simple, joyeux, et les facteurs ont du boulot. » Allez lire la suite sur le blog du Lapin Blanc et surtout, inscrivez-vous !

Nostalgie, direz-vous ? et pourquoi pas ? On peut être virtuel et aimer, plume à la main, penser au texte d’une carte, d’une lettre…

Alors pourquoi pas un blog par la poste, une carte postale virtuelle et … un bon livre en papier pour terminer la journée?

Conversations

fantaisies

Ma montre m’indique gentiment et sans rancune que je suis en retard. Mmm. Ce n’est pas dans mes habitudes, mais cette fois-ci, oui, je suis en retard. Et même très en retard ! Ça m’apprendra à mieux organiser mon temps…

Je marche rapidement, en plus, j’ai mal calculé le temps que cela me prendrait pour arriver au lieu de la rencontre.

À chaque coin de rue je dois attendre que le feu passe au vert, il y a du monde, je n’avance pas vite…

Enfin, le coin tourné, m’y voilà, je pousse la porte, il  y a beaucoup de monde en train de converser. Tiens, j’entends mon prénom… parlerait-on de moi ?

Ce n’est pas que j’aime ça, mais je m’approche, entend de nouveau mon prénom… et me réveille en sursaut !

Je me disais aussi, moi, en retard ?

Et pourtant, c’est avec un léger délai que je vous livre ma version de la rédac’du mois – ce billet mensuel écrit sur un sujet identique et publié le même jour à la même heure  par des blogueurs d’un peu partout dans le monde, on parle du 15 du mois à midi heure de Paris – aie le décalage horaire !

Ce mois-ci ont participé 1/ckankonvaou;2/Avec nous en Floride…;4/Le blog de Laetitia Beranger;5/Le blog d’Orchidee;6/D’Athènes à Montréal;7/En direct des iles;8/Zürichardie;9/Il était une fois dans le sud…;10/le Denis Blog;11/Le blog de hibiscus;12/tranche de vie;13/Chocobox;14/good.mood;15/mouton.bergerie;16/une parisienne à Athènes;17/Lodi;18/Gazou;19/Sur les traces du chevalier ours;20/Betty looo-les cornus;21/Le chat qui

Ne manquez pas d’aller les lire et de leur laisser un commentaire.

Le grand chambardement

snowy YULruelledernière balade

Il y a eu les voyages d’une, deux ou trois semaines.

Le premier long séjour – deux mois…

Et depuis, les allers-retours, à dates plus ou moins régulières, une fréquence dictée par mes obligations professionnelles d’alors.

L’an dernier, mon petit monde a basculé, j’ai pris des décisions, changé d’environnement professionnel et, pour la première fois, passé plus de temps à Isla Mujeres qu’à Montréal.

Temps de réflexion : pourquoi conserver à Montréal un immense appartement dans lequel, finalement, je vis de moins en moins? Alors qu’un pied à terre serait une solution plus logique ?

Temps de décision : pas évident, c’est une autre étape, encore … alors, après mûre réflexion, 5 minettes cherchent une nouvelle maison (c’est le point crève-cœur, je ne peux pas les emmener avec moi), un bel appartement bien situé attend un nouvel occupant, des meubles et objets, de nouveaux utilisateurs.

C’est le grand chambardement, le temps de changer de décor à Montréal, une nomade reste une nomade 🙂