Le grand chambardement

snowy YULruelledernière balade

Il y a eu les voyages d’une, deux ou trois semaines.

Le premier long séjour – deux mois…

Et depuis, les allers-retours, à dates plus ou moins régulières, une fréquence dictée par mes obligations professionnelles d’alors.

L’an dernier, mon petit monde a basculé, j’ai pris des décisions, changé d’environnement professionnel et, pour la première fois, passé plus de temps à Isla Mujeres qu’à Montréal.

Temps de réflexion : pourquoi conserver à Montréal un immense appartement dans lequel, finalement, je vis de moins en moins? Alors qu’un pied à terre serait une solution plus logique ?

Temps de décision : pas évident, c’est une autre étape, encore … alors, après mûre réflexion, 5 minettes cherchent une nouvelle maison (c’est le point crève-cœur, je ne peux pas les emmener avec moi), un bel appartement bien situé attend un nouvel occupant, des meubles et objets, de nouveaux utilisateurs.

C’est le grand chambardement, le temps de changer de décor à Montréal, une nomade reste une nomade 🙂

Advertisements

7 réponses à “Le grand chambardement

  1. Hou! Quel changement! Ton appartement est superbe, tu trouveras preneur en moins de deux… Bonne chance pour les minettes, si ce n’était des chiens, j’en prendrais bien une ou deux 🙂

  2. merci Nadia – si tu connais du monde pour les minettes, fais-le moi savoir… 🙂

  3. Bonne décision je pense ! D’autant qu’avec la présence de plus en plus forte du Mexique dans le monde des NTIC et du haut-débit, y’aura plus qu’à te lancer dans l’organisation de quelques Yulbiz pour ne plus rien avoir à regretter de Montréal ;o

  4. J’avais cru d’abord que tu cherchais un nouveau pied à terre à Montréal, un appartement plus petit mais là, je ne sais plus trop quoi comprendre, tu ne viendrais à Montréal que de passage, en nomade?

  5. @Zoreilles: non en fait je vais profiter des nombreuses opportunités qu’offre Montréal à ses visiteurs en termes de location court-terme… car évidemment, j’ai bien l’intention de continuer ma vie de nomade! Simplement, je ne veux plus avoir 12 mois par an la responsabilité d’un grand appartement que j’occupe très peu finalement… pourquoi faire compliqué quand il y a des solutions simples? 😉

  6. Je lis ça et je suis contente pour toi.
    Mais mon coeur se serre un peu.
    Tu te déracines… encore
    et toujours.

    Oiseau de bonheur !

  7. Pingback: Tranche de vie (5) – 5 mois et quelques minutes martiennes plus tard, une nouvelle tribu pour la nomade « En direct des iles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s