La liste de Roland

La liste de Roland

Lire. Une de mes passions. Si je me suis habituée à lire sur un écran, et en suis fort aise, je n’ai jamais perdu le goût de tenir un livre entre mes mains, de tenter d’en deviner le contenu, de le découvrir page après page. Si j’ai rendu nomades la plus grosse part des bouquins qui peuplaient ma  bibliothèque de Montréal, d’autres m’ont accompagnée au Mexique.

Avant de quitter ma grande île du nord, j’ai été faire un tour chez Roland. Cher Roland. Je n’avais pas vraiment le temps de faire un choix parmi tous les ouvrages qui attendent sagement dans sa librairie, je lui ai donc demandé de me sélectionner quelques bouquins à lire pour mon premier long séjour à l’ile…

Voici ce qu’il a ajouté à ma courte liste qui comprenait le T-II d’Un taxi la nuit, de Pierre-Léon Lalonde et Ritournelle de la faim, de J.M.G. Le Clézio :

. Goliarda Sapienza, L’art de la joie

. Olivier de Kersauson, Ocean’s Songs

. Luis Sepúlveda, La lampe d’Aladino et autres histoires pour vaincre l’oubli

. Jon Fasman, La bibliothèque du géographe

. Joss Saroyan, f.i.s.de.p.u.t.e connexion

. Nadine Bismuth, Êtes-vous mariée à un psychopathe ?

. Gila Lustiger, Un bonheur insoupçonnable

Et son épouse Suzie a gentiment déposé sur la pile le dernier Suzanne Jacob, Histoires de s’entendre…

Je vous en donnerai des nouvelles. De plus, Roland m’a promis de me tenir au courant de ses trouvailles, que je pourrai ainsi partager avec vous.

Et à Isla Mujeres ? hélas, pas de Librería de Rolando … Pour trouver mon bonheur, je vais à la Librería Dante ou à la Rana Sabiduria, à Cancun.

Par contre, sur l’ile, pour ceux qui veulent échanger leur bouquin de plage contre un autre bouquin de plage, il y a le coin des livres usagés de Manãna … une belle collection de ces livres nomades que l’on nomme romans de gare, à noter la plupart sont en anglais…

Advertisements

6 réponses à “La liste de Roland

  1. Comme je l’ai écrit sur la question posée par Caroline Allard, alias Mère Indigne sur Facebook, je suis un lecteur en série 😉
    La série de 3 livres Jean-Christophe Ruffin débutant avec L’Abyssin
    La série de 4 livres de Daniel Pennac sur M. Malaussène
    La série de 6 livres de Peter Berling sur Les enfants du Graal
    la rérie de 6 livres de Coleen McCullough sur Les maîtres de Rome… Lire la suite
    La série de 10 livres de Isaac Asimov sur Le Cycle des Fondations
    La série de 3 livres de Steig Larsson sur Millenium
    ET
    La série de 2 livres de Caroline Allard sur Les Chroniques d’une mère indigne.
    Au plaisir d,en échanger quelques-une sur la plage en ta compagnie !

    Claude

  2. Avec toutes ces propositions de lecture, tu en as pour au moins 6 mois ;-0))

  3. endirectdesiles

    @Claude: c’était l’idée 😉
    Et c’est ici que j’ai découvert ces livres, maintenant je leur tourne autour, je les regarde, je les touche… et je me délecte d’Ocean’s Song dans lequel je me retrouve par moments…

  4. J’appuie la sélection de Fondation d’Asimov de Claude.

    Sinon, tout livre d’Aïvanhov et d’Eckhart Tolle.

  5. Bonjour Renée,

    Ta vie de nomade me donne le goût de te partager un truc…

    Je lis beaucoup aussi mais il y a quelques années, je me suis rendue compte que j’oubliais mes lectures. Je savais ce que j’avais lu (bien que parfois à peine) mais tristement, je me rendais compte que j’oubliais les émotions que m’avait procurées telle ou telle lecture; j’avais oublié ce que j’en avais aimé ou pas; ce qui me plaisait du style de l’auteur ou pas, etc. Alors depuis quelques années, je me suis créée des cahiers de lecture. Pendant ma lecture, j’ai des petits bouts de post-it, prêts à semer au fil des pages, pour marquer certains passages. À la fin de ma lecture, je consigne, dans mon précieux cahier, mes impressions de lecture, mes émotions, mes opinions, que j’accompagne souvent de (parfois longs) extraits qui me permettent de garder souvenir de l’histoire, souvenir du style, souvenir des passages qui me touchent profondément, souvenir de ce que j’y haïs parfois profondément. Aussi, je peux ensuite prêter les livres lus sans peur panique de ne plus les revoir.

    Ces cahiers de lecture m’accompagnent au fil des ans, me laissant du coup une trace de moi-même au travers les autres souvenirs… Aussi, à la question «quels livres emporterais-tu sur une île déserte» je pourrais répondre qu’avec mes deux cahiers, j’aurais déjà des heures de bonheur!

    J’ai toute une bibliothèque de littérature maritime. Si tu as un penchant pour le genre, je serais heureuse de te suggérer quelques perles.

    Bon soleil!

    Lucie

  6. @Yash: j’ai lu les Fondation il y a longtemps, et les ai donnés le mois dernier… je ne connais par contre pas les deux auteurs que tu mentionnes.

    @Lucie: j’aime bien ton idée de cahiers de lecture – il vaut mieux que j’ai une bonne mémoire maintenant, vu que j’ai dispersé ma bibliothèque le mois dernier! Mais pour les petits nouveaux, je vais y penser…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s