Archives de Catégorie: Les outils numériques de la nomade

Vous avais-je dit qu’En direct des iles a un petit frère ?

la besace à l'embarquement

Il y a quelques mois, je créais un nouveau blog, Profession : Nomade, le travail libéré du lieu, avec pour objectif de séparer désormais ma vie quotidienne de ma vie professionnelle, axée maintenant sur le 2.0. J’y ai publié quelques billets, mais reconnais l’avoir quelque peu mis de côté les dernières semaines, plus occupée à m’installer dans ma nouvelle vie qu’à alimenter ce nouveau blog.

En direct des iles sera dorénavant le blog qui vous fera découvrir mon oasis du sud (les bons coins, les photos, l’histoire de l’ile, et tout ce que vous voulez savoir sur Isla Mujeres en particulier et sur la Péninsule du Yucatan en général) – avec aussi des retours à Montréal – tandis que Profession :Nomade se dédiera plus aux aspects techniques de la vie de nomade numérique et à Mexico 2.0.

Pour la première fois, j’ai divisé en deux billets une expérience de vie nomade , réservant un commentaire plus général à ce blog (voir la tranche de vie publiée hier) , et les détails plus techniques à Profession : Nomade.

J’espère que vous apprécierez cette nouvelle formule et attends avec plaisir et impatience vos commentaires…

Publicités

Tranche de vie 4 – avec le sourire

Zama

Depuis deux jours, la batterie de l’ordi se montrait capricieuse… en fait, elle me donnait les signaux précurseurs d’une démission prochaine… et brutale, puisque ce matin, j’ai soulevé le couvercle du portable pour constater que toutes les lumières clignotaient, en bleu et surtout en rouge en ce qui concernait ladite batterie. Chaud, chaud l’ordi, pire qu’un café brûlant ! Fermer les programmes, éteindre la machine, retirer la batterie, laisser refroidir le tout … et trouver une solution – un portable sans batterie, c’est vivable, mais pas très pratique.

Quelques appels à Cancun pour réaliser que la meilleure solution, c’est encore de rejoindre Dell Mexico… et dix minutes plus tard, le problème n’en était plus un, puisqu’une nouvelle batterie me parviendra sous peu.

Je tiens à souligner ici l’extrême gentillesse des différents services à la clientèle auxquels j’ai parlé ce matin, l’agent d’Office Max, désolé de ne pouvoir me servir, me communiquant le numéro de téléphone de Sistemas inteligentes del Sureste, lesquels m’ont suggéré de m’adresser directement à Dell Mexico , ce que je fis dans les minutes suivantes ; détail non négligeable, le numéro de service express de Dell donne accès à votre dossier quelque soit le pays dans lequel vous vous trouvez… et la pièce est livrée à l’adresse de votre choix. Là encore, courtoisie, questions pertinentes, souci de livrer LE bon produit – pas le plus cher, le plus idoine… Tout va bien donc, juste un peu moins mobile pour quelques jours…

Un problème réglé rapidement, sans frustration, sans « ce s’ra pas ben long », sans devoir parler à cinq ou six incompétents… on en oublierait que c’est lundi, qu’une nouvelle semaine commence, et qu’il y a autre chose à l’agenda que de courir après une pièce défectueuse !

Recette pour bien commencer la journée

. regarder le soleil se lever, tout en saluant les copains sur twitter

. lire son journal personnalisé avec Netvibes

. ne pas oublier de twitter les liens intéressants…

. emmener El Veloz faire un tour jusqu’au marchand de jus d’orange.

. demander un jus d’orange à la chaya *

naranjas dulcesprêtes pour le pressagejus frais, frais, fraisle jus + la chaya

. revenir par le bord de mer.

. déguster tout en préparant un billet…

Et voilà – retour à la programmation régulière.

Bonne journée !

* La chaya, que l’on surnomme parfois l’épinard du Yucatan, est un arbuste à croissance rapide que l’on trouve à travers toute la péninsule et qui produit beaucoup de grandes feuilles d’un vert sombre. La chaya a une teneur exceptionnellement élevée en protéines, calcium, fer et vitamine A.

Tribus


Nomade je suis, membre d’une tribu numérique qui s’agrandit chaque jour, qui reste en contact au moyen de tous ces beaux outils du web interactif : blogs, réseaux sociaux, twitter: le choix est vaste.

Un de mes outils de partage préféré : Flickr, qui me permet de parcourir des mondes tous différents, parfois fabuleux, de galerie en galerie et aussi de groupes en groupes – ces petites communautés qui se créent autour d’un sujet donné : voyages, modes de vie, nature, animaux, sports, il y en a pour tous les goûts !

Ce qui m’a donné une idée : pourquoi ne pas créer des groupes reliés à mes deux iles préférées ?

C’est ainsi que sont nés sur Flickr La Tribu de Montréal et La Tribu d’Isla Mujeres… auxquels je vous invite maintenant à participer en y déposant vos photos préférées : paysages, réunions, ce que vous voudrez partager sur le thème du groupe.

Bienvenue dans les tribus d’En direct des iles…

snowy YUL

hasta luego, Isla!

Carte postale – 12: c’est la vie!

Chers tous,

Preuve qu’on peut allier sans problème travail et plaisir, j’ai organisé au mois de novembre dernier à Isla Mujeres, une semaine de séminaire sur le thème : La vie n’est pas un long fleuve tranquille – découvrir son projet de vie.

De l’avis des participants – et de la conférencière, Monique St-Amand – la formule a été très appréciée, alliant ateliers, exercices et aussi moments de détente et de découverte avec une excursion à Tulum.

Nous sommes ce soir en réunion préparatoire pour organiser les prochaines sessions (avril-mai 2009) – et pour célébrer cette deuxième série de séminaires, quoi de mieux que de savourer le contenu de cette jolie bouteille qui porte un nom dait sur mesure pour nos projets? allez, à votre santé !

C'est La Vie

Harry en cavale

Il a écrit:

« Imaginez-vous ne possédant plus rien: plus de toit, plus de meubles, plus de linge, plus de voiture, plus de boîtes à cossins… »

« Je viens de rendre les clés mon condo aux nouveaux proprios. Je sors de mon ancien chez moi. D’une main, je tiens mon passeport et mon billet d’avion (ouvert), de l’autre, je fais signe à un taxi. »

Et il se présente:

« Je suis Harry. Complètement Harry. On dit que j’aurais pu vendre ma vie à prix d’or sur e-Bay. Aujourd’hui, je la mets en suspens pour quelques mois. Un sac de 30 litres est désormais tout ce que je possède et me suivra à travers l’Amérique latine, du Mexique à l’Antarctique. Plus de condo, plus de meubles, plus de toaster. Seulement moi, ma folie et 14,000 km d’aventures auxquelles je vous invite via ce blog. Vous venez? »

Harry à Isla Mujeres

Nos routes se sont croisées pour quelques heures, lors de son passage à Isla Mujeres. Rencontrer ce total nomade éclatant de joie de vivre a été, pour la nomade plus tranquille que je suis, un plaisant choc culturel: connaissez-vous beaucoup de voyageurs qui, avant de se mettre en route, liquident jusqu’à leur grille-pain pour partir, légers, découvrir de nouveaux horizons ? Dans une civilisation qui se définit plus par l’avoir que par l’être, c’est une façon d’être pour le moins originale…

Une chance pour nous, Harry a conservé dans ses bagages un netbook et un appareil photo… notre nomade réel est donc aussi digital et nous offre de suivre ses aventures sur son blog – il a aussi un compte Flickr qui contient d’ores et déjà de belles photos…

Une tendance qui fait son chemin, puisqu’une de mes amies, partie visiter les Galapagos nous a permis de partager son voyage sur un blog spécialement créé pour l’occasion.

Une autre belle utilisation des outils 2.0 !

Schmap, le guide de voyage 2.0

Téléchargés plus de 90 millions de fois depuis leur apparition en mars 2006, les Guides Schmap couvrent plus de 200 destinations à travers les Etats-Unis, le Canada, l’Europe, l’Australie et la Nouvelle-Zélande. Et pourtant, j’ignorais leur existence jusqu’à ce que leur éditrice, Emma J. Williams, laisse un courriel dans mon Flickr, pour m’informer que Schmap était intéressé par une des photos de ma galerie et me demandait l’autorisation de l’inclure dans l’édition 2008 de leur guide sur Montréal.

Marché Jean-Talon


Contente de savoir que j’allais contribuer à faire connaître Montréal, je me suis évidemment renseignée sur ces Guides Schmap.

Quelques clics plus tard, j’apprenais que ces guides interactifs nous permettaient d’explorer le monde en ligne (ou offline en utilisant un petit logiciel fourni), qu’ils étaient aussi disponibles en version iPhone et Nokia, et que nous pouvions même les imprimer !

Construits autour d’une carte dynamique sur laquelle apparaissent tous les points d’intérêt et constamment mis à jour, les guides Schmap sont faciles à consulter. Ils proposent même des excursions virtuelles pour nous aider à préparer notre voyage. Un plus: nous pouvons même créer notre propre guide – un bémol: le Mexique ne figurant pas (encore) sur la liste, je ne pourrai pas, pour l’instant, publier un Schmap Isla Mujeres.

guide Schmap


Autre originalité : plutôt que de déléguer des photographes professionnels dans toutes les destinations que Schmap désire couvrir, les Guides vont plutôt fouiller dans les galeries de photos de Flickr, y découvrant au passage de superbes photos qu’ils publieront après avoir demandé l’autorisation à leur auteur. Pas de rémunération, mais une reconnaissance puisque les photos sont identifiées et en plus, Schmap met un lien vers la galerie de l’auteur.

Un bel outil de plus pour les nomades, allez vite vous promener… Bon voyage, buen viaje!