Archives de Catégorie: Montréal

Carte postale 15: J-6 pour +28

IMG_0907

Chers tous,

Le grand chambardement est en cours… depuis vendredi, les minettes de la casa sont parties dans leurs nouveaux – et bons foyers. Rien que ça, la maison est vide !

Samedi, c’était le « der de der » le dernier party dans cet appartement qui en a vu d’autres, des fêtes. Nous avons été nombreux à célébrer le lieu, et la nouvelle vie de la nomade.

Depuis, un par un, meubles et objets quittent la maison, le décor se déconstruit pour se recréer ailleurs.

Nostalgique ? non. La nomade hume le vent, se réjouit déjà d’être au moment du départ.

Cette fois-ci, je descendrai une dernière fois l’escalier, fermerai la porte sur une maison vide,

Entre deux iles, c’est J-6 pour +28… dois-je vous dire que j’ai déjà – un peu – la tête ailleurs ?

Publicités

El Veloz – jour j-14

dernière ballade

Je sais, je sais… mais aujourd’hui, je n’ai pas pu m’en empêcher 😉

Tribus


Nomade je suis, membre d’une tribu numérique qui s’agrandit chaque jour, qui reste en contact au moyen de tous ces beaux outils du web interactif : blogs, réseaux sociaux, twitter: le choix est vaste.

Un de mes outils de partage préféré : Flickr, qui me permet de parcourir des mondes tous différents, parfois fabuleux, de galerie en galerie et aussi de groupes en groupes – ces petites communautés qui se créent autour d’un sujet donné : voyages, modes de vie, nature, animaux, sports, il y en a pour tous les goûts !

Ce qui m’a donné une idée : pourquoi ne pas créer des groupes reliés à mes deux iles préférées ?

C’est ainsi que sont nés sur Flickr La Tribu de Montréal et La Tribu d’Isla Mujeres… auxquels je vous invite maintenant à participer en y déposant vos photos préférées : paysages, réunions, ce que vous voudrez partager sur le thème du groupe.

Bienvenue dans les tribus d’En direct des iles…

snowy YUL

hasta luego, Isla!

montréal.yulbiz.nomade

Pendant longtemps, il s’est tenu au même endroit. Depuis deux mois, il se promène … reflet de la tendance digital nomads ? Le concept est très intéressant, puisqu’il nous permet de découvrir de nouveaux lieux de rencontre, ce qui ne manque pas à Montréal!

Yulbiz, le rassemblement mensuel des blogueurs professionnels et des gens d’affaires de Montréal, ne change pas de date et se tient toujours le dernier mardi du mois. Mais maintenant, le lieu change : après la réunion de janvier au Chesterfield, nous nous sommes tous retrouvés au Santos, dans le Vieux-Montréal, un très beau bar-lounge installé coin Saint-Paul et St-François-Xavier dans les locaux de ce qui fut le mythique Air du Temps (séance souvenirs souvenirs pour les amateurs de jazz !). Nous étions une bonne centaine de yulbizeurs à partager les lieux hier soir. Plaisir de retrouver les amis, plaisir des nouvelles rencontres, plaisir des discussions sur des thèmes variés… Pour rien au monde je ne raterais cette rencontre qui fait partie de mes incontournables montréalais. After-Yulbiz au Petit Moulinsart – et à voir les réponses à la question du mois, le Yulbiz devrait poursuivre sa vie nomade. Je suis curieuse de connaître le lieu du prochain rendez-vous, même si je n’y participerai pas, sinon virtuellement. Puis-je faire une proposition ? 😉

Yulbiz de février au SantosYulbiz de février au SantosYulbiz de février au SantosYulbiz de février au Santos

d’autres photos vous attendent sur mon flickr 🙂

Le grand chambardement

snowy YULruelledernière balade

Il y a eu les voyages d’une, deux ou trois semaines.

Le premier long séjour – deux mois…

Et depuis, les allers-retours, à dates plus ou moins régulières, une fréquence dictée par mes obligations professionnelles d’alors.

L’an dernier, mon petit monde a basculé, j’ai pris des décisions, changé d’environnement professionnel et, pour la première fois, passé plus de temps à Isla Mujeres qu’à Montréal.

Temps de réflexion : pourquoi conserver à Montréal un immense appartement dans lequel, finalement, je vis de moins en moins? Alors qu’un pied à terre serait une solution plus logique ?

Temps de décision : pas évident, c’est une autre étape, encore … alors, après mûre réflexion, 5 minettes cherchent une nouvelle maison (c’est le point crève-cœur, je ne peux pas les emmener avec moi), un bel appartement bien situé attend un nouvel occupant, des meubles et objets, de nouveaux utilisateurs.

C’est le grand chambardement, le temps de changer de décor à Montréal, une nomade reste une nomade 🙂

La force des gouttes d’eau

L’océan est formé de gouttes d’eau, dit-on, et pourtant, quelle force !

il y avait le vent, le soleil et la mer...

La Guignolée des médias sociaux et numériques, cette magnifique initiative de Michelle, peut ressembler, grâce à nous tous, à un océan : celui de tous nos dons – même petits – qui, réunis, se transformeront en une belle vague de solidarité, si importante en cette période de crise économique…

Les organismes appuyés par cette guignolée font tout au cours de l’année un travail fantastique auprès des démunis de notre société.

En direct des iles appuie de grand coeur ce mouvement, et incite tous ses lecteurs à en faire autant… visitons le site, et affichons aussi la bannière sur notre blogue .

Bref retour à Montréal pour En direct des iles

On peut être loin et proche en même temps. Grâce à Christian Aubry et Laurent Maisonnave, j’ai pu aujourd’hui participer au Webcom08 qui se déroulait dans les locaux de l’OACI.

S’il me faudra attendre une semaine pour découvrir les conférences qui seront mises en ligne sur le site, j’ai pu profiter de l’ambiance et écouter quelques entrevues fort intéressantes, de Sylvain Grand’Maison à Jérôme Paradis, en passant par Marc Prensky, Michelle Blanc, Carl Charest, Nicolas Cossette, et pardon à ceux que je ne nommerai pas, longue est la liste !

Cette fois-ci, Christian et Laurent avaient changé de plateforme et je dois dire que dans l’ensemble, la qualité du son et de l’image était parfaitement satisfaisante. Un petit bémol : je n’ai jamais pu accéder au chat du site, et n’ai donc pu partager mes impressions en direct.

Reste que j’ai passé une excellente journée, et, de retour à l’Isla, je regarde la lune se lever sur la mer, en pensant que la vie de nomade virtuelle a du bon.